Jules Adler, le peintre naturaliste des petites gens, des usines, des mines, du monde ouvrier et de ses luttes

Bihl_Musee-Pau_Greve-Creusot_cl.-JC-Poumeyrol-©-ADAGP-Paris-2018-811x456

Né à Luxeuil-les-Bains, disparu en 1952, Jules Adler avait gagné le surnom de « peintre des humbles ». L’artiste, préfigurant les photographes promeneurs, savait rendre l’ambiance de la rue, le quotidien des petites gens. Il parvenait à rendre le mouvement des ouvriers au travail aussi bien que l’insouciance des dimanches populaires. Il était aussi ami avec nombre de personnalités politiques de son temps. Il devait réaliser le portrait de plusieurs d’entre eux. Jules Adler était aussi un artiste engagé puisqu’il prit position de manière très claire en faveur d’Alfred Dreyfus au tournant du siècle.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.