Jambon de Luxeuil : un savoir-faire à sauver

Pérenniser le produit pour qu’il ne tombe pas dans l’oubli. Quand la boucherie Destaing à Luxeuil – dernière à fabriquer le jambon de Luxeuil avec les Etablissements Bazin – a fermé pour cause de retraite, Arnaud Daval, boucher au Val d’Ajol (88) a embauché l’artisan quelques heures par semaine durant deux ans pour une transmission de son savoir-faire. Les deux professionnels travaillaient déjà ensemble : le premier fabriquait les jambons de Luxeuil du second. Pas question pour le Vosgien de perdre cette recette. Plus encore aujourd’hui alors que les Établissements Bazin de Breuches-lès-Luxeuil ont annoncé au printemps qu’ils arrêtaient définitivement cette production en mars dernier. Unknown

A suivre ici

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.