Les prostitué(e)s sont assujettis à la TVA, s’ils n’ont pas de proxénètes

La question a été posée par un parlementaire de savoir si les prostitué(e)s devaient êtres assujettis à la TVA.

Les personnes qui se prostituent et qui exercent leur activité à titre indépendant sont assujetties à la TVA.

images

Néanmoins, dans la généralité des cas, les personnes concernées exercent leur activité sous la surveillance étroite et constante des proxénètes.

Lorsque tel est le cas, la condition tenant à l’exercice indépendant de l’activité n’est pas satisfaite et les personnes intéressées n’ont pas la qualité d’assujetties à la TVA.

On rappelle que sont assujetties à la TVA les personnes qui effectuent de manière indépendante une activité économique, quels que soient le statut juridique de ces personnes, leur situation au regard des autres impôts et la forme ou la nature de leur intervention. Une activité est qualifiée d’économique lorsqu’elle présente un caractère permanent et est effectuée contre une rémunération perçue par l’auteur de l’opération (CJCE 13 décembre 2007, n° 408/06).

Le caractère éventuellement illicite de l’activité est inopérant.


  • Réponse ministérielle Monier, n° 09659, J.O. du  25 avril 2019, Sénat. quest. p. 2261
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.