Et pour changer … « Le Printemps »

L'homme oublie les soucis de l'esprit, le printemps

Fleurit et la plupart des choses sont ravissantes,

Le champ vert est étendu superbement

Comme beau et brillant le ruisseau suit sa pente.

Unknown

Les montagnes debout se tiennent avec leurs arbres,

Et superbe est l'air dans les espaces libres,

Et la grande vallée dans le monde allongée

La tour et les maisons à la pente adossées.

Unknown

Avec humilité

Scardanelli (pseudo d'Hölderlin).

Photos : le Breuchin, des Vosges à Luxeuil-les-Bains

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.